Salle de presse

Vous êtes ici

Le 4 octobre 2019

Le commissaire Carrier présente son rapport annuel 2018-2019 

Fredericton, le 4 octobre 2019 - Le commissaire aux langues officielles par intérim, Michel Carrier, a présenté aujourd’hui son rapport annuel pour l’exercice 2018-2019. Alors que la province célèbre cette année 50 ans de langues officielles, Michel Carrier presse le gouvernement provincial de se donner les moyens de relever les nombreux défis qui demeurent en matière d’égalité des deux langues officielles dans la province. À cette fin, le commissaire Carrier recommande que le gouvernement crée un Secrétariat aux langues officielles.

« Au cours des 50 dernières années, nous avons accompli des progrès remarquables, a déclaré M. Carrier. Mais il nous reste beaucoup de chemin à parcourir. La vitalité de la langue française est fragile, la prestation de services bilingues dans certains hôpitaux n’est pas assurée, nos deux communautés linguistiques ne profitent pas d’une manière égale de l’immigration, l’anglais est la langue de travail privilégiée dans la fonction publique, et il faut accroître les possibilités pour les gens d’apprendre l’autre langue officielle. L’ampleur de ces défis parmi d’autres requiert que le gouvernement se dote des moyens et des ressources appropriés pour les relever. »

Dans son message, Michel Carrier rappelle qu’une enquête menée par le Commissariat en 2018 a révélé que le gouvernement provincial éprouve de grandes difficultés à mettre en œuvre le Plan d’application de la LLO, un plan visant à progresser vers une plus grande égalité dans l’usage du français et de l’anglais au Nouveau-Brunswick. Le Commissariat a conclu que l’absence de structure et l’insuffisance des ressources pour mettre en œuvre le plan expliquent cette situation.

« Comment expliquer que la seule province officiellement bilingue du pays n’ait pas un organisme gouvernemental spécifique doté des pouvoirs et des ressources nécessaires pour assurer le respect des obligations contenues dans la Charte et la Loi sur les langues officielles? demande Michel Carrier. À l’occasion du 50e anniversaire de la LLO, il est temps pour notre province d’avoir un Secrétariat aux langues officielles. »

Les obligations linguistiques d’Ambulance NB

Un chapitre du rapport annuel 2018-2019 est consacré aux obligations linguistiques d’Ambulance Nouveau-Brunswick (ANB). Le Commissariat présente une rétrospective détaillée de ses interventions dans ce dossier depuis la création d’ANB en 2007. Il y est question notamment des démarches du Commissariat pour convaincre le gouvernement provincial de ne pas mettre en œuvre la décision de l’arbitre McEvoy et de maintenir la demande en révision judiciaire de cette décision.

Le commissaire Carrier est d’ailleurs très satisfait de l’issue de ce dossier. « La Cour du Banc de la Reine a annulé la décision de l’arbitre et a clairement indiqué qu’ANB doit fournir des services de qualité égale à tous les Néo-Brunswickois, anglophones et francophones, a poursuivi Michel Carrier. La décision de la Cour nous rappelle que les droits linguistiques ne sont pas négociables. »

Plaintes et enquêtes

Au cours de l’exercice 2018-2019, le Commissariat a reçu 89 plaintes admissibles. De ce nombre, 75 plaintes portaient sur des services en français et 14, sur des services en anglais. Le rapport annuel présente plusieurs résumés d’enquêtes, notamment l’une sur l’utilisation de l’outil Facebook Live sans interprétation simultanée lors d’une conférence de presse gouvernementale, l’autre portant sur les obligations linguistiques des foyers de soins de la province. L’absence d’une politique sur l’affichage gouvernemental qui tienne compte de la composition linguistique des régions est également abordée. Le commissaire Carrier croit que l’absence d’une telle politique est une conséquence directe de l’inexistence d’un organisme gouvernemental dont la responsabilité première serait d’assurer le respect de la Loi sur les langues officielles. Le commissaire attend une telle politique depuis maintenant presque 10 ans.

Des vidéos pour célébrer le 50e anniversaire de la Loi sur les langues officielles

Le commissaire Carrier a profité de la présentation de son rapport annuel pour annoncer la diffusion prochaine d’une série de capsules vidéo sur les médias sociaux.

« Un demi-siècle de langues officielles, voilà un anniversaire remarquable, a déclaré Michel Carrier. Il faut célébrer ce qui nous rend uniques au Canada, notre statut de seule province officiellement bilingue. »

Les deux premières capsules présenteront de courts témoignages de Néo-Brunswickois de tous les horizons. Les autres capsules rendront hommage à tous ceux et celles qui ont fait l’effort d’apprendre le français ou l’anglais.

« Nos deux langues officielles sont au cœur de notre identité collective, a poursuivi M. Carrier. Les Néo-Brunswickois, anglophones et francophones, peuvent être fiers de ce qu’ils ont accompli ensemble au cours des 50 dernières années. Ces capsules sont une façon de célébrer ce succès. »

Elles ont été produites par BrainWorks de Moncton grâce à l’aide financière des gouvernements du Nouveau-Brunswick et du Canada. Elles seront diffusées au cours des mois d’octobre et de novembre 2019.

Renseignements :
Hugues Beaulieu
Directeur général
506-444-4229 ou 1-888-651-6444 (sans frais)
hugues.beaulieu@gnb.ca