Fredericton, le 2 février 2022 – La commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Shirley MacLean, a pris connaissance du rapport portant sur l’apprentissage des deux langues officielles publié aujourd’hui par les commissaires Yvette Finn et John McLaughlin.

« Bien que l’apprentissage des langues officielles ne fasse pas partie de mon mandat en tant que commissaire aux langues officielles, ce sujet est d’un grand intérêt pour le Commissariat, car le bilinguisme individuel a des impacts sur la capacité de nos institutions gouvernementales à assurer un service de qualité égale dans les deux langues officielles à l’échelle de la province », a déclaré la commissaire MacLean.

La commissaire est heureuse de constater que le rapport reconnait l’importance de la continuité dans l’apprentissage des langues. Le rapport contient des recommandations visant à améliorer l’apprentissage des langues secondes dans le système éducatif de la province à partir de la petite enfance ainsi que pour la population adulte, en notant l’importance de l’utilisation des langues secondes dans des contextes sociaux pour favoriser l’interaction, la compréhension, et l’appréciation interculturelles.

En autres sujets, le rapport formule quelques recommandations ayant trait aux règles d’admissibilité scolaires selon la langue. Le Commissariat aux langues officielles souhaite rappeler au gouvernement qu’en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés, la communauté linguistique française et la communauté linguistique anglaise du Nouveau-Brunswick ont le droit à des institutions d’enseignement distinctes nécessaires à leur protection et à leur promotion. Cette garantie constitutionnelle et les principes de protection de la minorité linguistique doivent guider toutes modifications législatives apportées à cet égard.

« Je tiens à remercier encore une fois les commissaires, ainsi que leur équipe, pour ce travail de consultation détaillé, » a ajouté la commissaire MacLean. « Maintenant que le mandat des commissaires est accompli, j’invite le premier ministre à déposer sans tarder un projet de loi afin de réviser la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick et d’ainsi améliorer le respect des droits linguistiques pour tous. »

 

Renseignements pour les médias :
Véronique Taylor
Communications, Commissariat aux langues officielles du Nouveau-Brunswick
506-444-4229 ou 1-888-651-6444 (sans frais)
Veronique.Taylor@gnb.ca